Bob Palmer — Questionnaire DJ

Le samedi 1er mars aura lieu la troisième édition du Stoemp rock, une soirée de battles de DJ’s rock participatives. Coup de projecteur sur m’sieur Bob Palmer qui va nous faire un super come back.

 Stoemp rock, Clotilde Delcommune, logo SR3

1. Ton premier vinyle : Kraftwerk — The robots

2. La chanson que tu connais par cœur : NIN — Hurt

3. Le morceau qui te rend heureux même quand dans ta vie il faisait froid : The Young Gods — Gasoline man

4. Ta chanson pour dormir : …ou pas, Iggy pop — Night clubbing

5. Ta chanson pour danser : Tomahawk — God hates a coward

6. Ton titre de survie :  Ministry — In case you didn’t feel like showing up (Tout l’album, s’il ne faut en garder qu’un morceau, « Stigmata »)

7. La chanson que tu fais écouter à tes plantes vertes : The Human League —Being boiled (mais je n’ai pas de plantes vertes)

8. Ta chanson tue l’amour : Alice in chains — Nutshell (Unplugged) parce que ça fait chanter les filles et ça leurs met des larmes dans les yeux

9. Le classique inconnu de tous : The Neon Judgement — T.V. Treated

10. Ton slow : R.E.M. — Drive

Stoemp rock, Clotilde Delcommune, lofo Bob Palmer

11. Ton instrument préféré : Je ne sais plus son nom mais c’est cet instrument qui se joue sans le toucher (mis au point par un russe si mes souvenirs sont bons). Une sorte de bloc avec une antenne d’un côté et une boucle magnétique horizontale de l’autre. La main, plus ou moins loin de la boucle, donne la puissance du son et l’autre main, plus ou moins loin de l’antenne, donne la note. C’est assez fascinant et ludique.

12. La chanson qui te donne envie de changer de sexe : Julee Cruise — Falling ou n’importe quoi d’Amanda Palmer

13. Le disque le plus cher que tu aies acheté : L’intégrale de Pink Floyd

14. Le morceau pour ton enterrement : Monty Python — Always look on the bright side of life

15. Ton morceau préféré d’avant le vingtième siècle : Antoine Charles Louis, comte de Lasalle — L’aimable Fanchon ou un bien classique, Richard Wagner — Ride of the Valkyries

16. Ton guilty pleasure : The Chemical Brothers — Don’t think (Live from Japan), il y a aussi les Joe Dassin (genre « Les petits pains au chocolat » où, si ça passe en toute fin de soirée, tout le monde chante d’office au troisième refrain…) ou encore  « Quand la ville dort » de Niagara, dont je connais les parles par coeur

17. Un morceau de reggae : Yellowman — Zungguzungguguzungguzeng

18. La chanson qui devrait faire envoyer son interprète à Guantanamo : Passe partout — Jeux sans enjeu (Son auteur à Guantanamo ainsi que tous ceux qui sont impliqués dans cet ovni…)

19. Le genre musical qui mérite son revival : L’industrielle et ses sous-genres

20. Le morceau fétiche que tu ne veux pas que les autres connaissent, mais que tu vas quand même partager avec nous : La Muerte — L’essence des chocs